dimanche 28 mai 2017

La dégénerescence de la subluxation vertébrale

Le complexe de la subluxation vertébrale est accompagné de dégénérescence de la subluxation vertébrale. La dégénérescence se développe en 4 phases principales*:

Phase I: Les vertèbres ne bougent plus de façon symétrique. Certains tissus commencent à s’altérer.

Phase II: Les vertèbres ont perdu la capacité à bouger dans certaines directions. Les disques s’affaissent et se détériorent. Des dépôts calcaires apparaissent et des dommages sont souvent causés aux racines nerveuses.

Phase III: Cette phase marque le début de dommages permanents. Il y a une grande détérioration des disques, des muscles et des ligaments. Les dépôts calcaires sont tellement importants que la fusion vertébrale commence. Les nerfs et la moelle épinière peuvent être sévèrement affectés.

Phase IV: Les vertèbres ont perdu leur identité et la fusion est presque complète. Les cellules nerveuses environnantes sont détruites.

1. Lorsqu’il y a dérangement vertébral, les racines nerveuses, les mécanorécepteurs et la moelle épinière perdent leur capacité à bien acheminer l’influx nerveux aux organes, aux muscles et aux vaisseaux sanguins. 

2. Le  cerveau reçoit alors une information inappropriée perturbant son fonctionnement optimal. Cela peut causer une modification du fonctionnement de vos organes et tissus à long terme.
  • La tonicité de la musculature peut diminuer et la posture peut être affectée.
  • L’inflammation apparaît et nuit à la guérison normale des tissus.
  • La douleur s’installe.
  • La circulation sanguine est déséquilibrée.
3. À long terme, la présence d’un complexe de subluxation vertébrale provoque la détérioration et le remodelage de vos tissus vertébraux et articulaires, ce qui peut perturber toute la physiologie de votre corps. 
  • Des réactions biochimiques endommageront les tissus environnants. 
  • Des dépôts de calcium vont s’infiltrer dans ces tissus malades causant l’apparition d’arthrose.
Afin d’éviter de souffrir de dégénérescence vertébrale, il faut détecter et prévenir la subluxation vertébrale le plus tôt possible. C’est pourquoi votre chiropraticien fait des examens cliniques et radiologiques, et exécutent des ajustements chiropratiques qui permettent de garder la colonne vertébrale sans subluxation.


Référence: 
* Carnet Santé de Chiropratica
Phase I

Phase II

Phase III

Phase IV

Vertebral Subluxation Degeneration

The vertebral subluxation complex is accompanied by subluxation degeneration. Degeneration develops in 4 main phases*:

Phase I: The vertebrae do not move symmetrically. Some tissues begin to deteriorate.

Phase II: The vertebrae have lost the ability to move in certain directions. The discs collapse and deteriorate. Calcium deposits appear and nerve roots are often damaged. 

Phase III: This phase marks the beginning of permanent damage. There is a great deterioration of the discs, the muscles and the ligaments. Calcium deposits are so important that spinal fusion begins. The nerves and spinal cord can be severely affected.

Phase IV: The vertebrae have lost their identity and fusion is almost complete. Surrounding nerve cells are destroyed.


1. When vertebral disturbance occurs, the nerve roots, mechanoreceptors and spinal cord lose their ability to carry nerve impulses to the organs, muscles and blood vessels.
2. The brain then receives inappropriate information disrupting its optimal functioning. This can cause a change in organ and tissue functions in the long term.
  • Muscular tonicity is reduced and posture is affected.
  • Inflammation appears and affects tissue healing.
  • Pain sets in.
  • Blood circulation is disturbed.
3. In the long term, the presence of a vertebral subluxation complex causes deterioration and reshaping of your vertebral and joint tissues, which can disrupt the entire physiology of your body.
  • Biochemical reactions will damage surrounding tissues.
  • Calcium deposits will seep into these diseased tissues causing the onset of osteoarthritis.
In order to avoid spinal degeneration, vertebral subluxation should be detected and prevented as soon as possible. This is why your chiropractor performs clinical and radiological examinations and performs chiropractic adjustments that keep the spine without subluxation.



References: 
*Chiropratica's Health Booklet
Phase I

Phase II

Phase III

Phase IV



vendredi 28 avril 2017

Le complexe de la subluxation vertébrale

Le complexe de subluxation vertébrale est un des concepts au coeur de la chiropratique. 

On parle de subluxation lorsqu’il y a déplacement partiel des 2 extrémités osseuses d'une articulation entraînant une perte du contact normal des 2 surfaces articulaires. Ainsi, le complexe de la subluxation vertébrale est un dérangement vertébral: un mauvais fonctionnement de l’articulation vertébrale, qui peut causer une restriction du mouvement de certaines articulations. Ce complexe est accompagné d’une perte de qualité du mouvement articulaire et d’un bris d’homéostasie, c’est-à-dire du processus de régulation par lequel l'organisme maintient son milieu intérieur en équilibre. 

Le complexe de la subluxation vertébrale crée un déplacement ou un désalignement des vertèbres et peut provoquer un déséquilibre du système nerveux. En effet, lorsque votre colonne vertébrale ne fonctionne pas adéquatement, la libre expression de votre système nerveux est affectée puisque l’influx nerveux est entravé. Autrement dit, les subluxations peuvent affecter la communication entre l’organisme et le cerveau; c’est pourquoi nous les appelons des interférences ou des lésions neurologiques. Lorsqu’elles restreignent le flux nerveux, votre organisme ne fonctionne plus à 100 % et votre santé et votre vitalité sont compromises. Elles peuvent donc entraîner leur mauvais fonctionnement et des maladies.

Les causes les plus communes du complexe de subluxation vertébrale sont de mauvaises habitudes de vie, une mauvaise posture, un traumatisme ou un stress constant. Ainsi, votre mauvaise posture, vos habitudes de vie qui laissent à désirer et votre stress peuvent créer un déséquilibre au niveau des ligaments et des muscles et participer à l’apparition d’inflammation entourant les articulations vertébrales.


Dans le prochain article, nous exposerons la dégénérescence vertébrale, le processus accompagnant le complexe de la subluxation vertébrale. Revisitez notre   article du blog sur l’anatomie de la colonne vertébrale pour vous rafraîchir la mémoire!

The vertebral subluxation complex

The vertebral subluxation complex is one of the concepts at the heart of chiropractic.

A subluxation happens when there is a partial dislocation of the bones in a joint causing a loss of normal contact between the two joint surfaces. Thus, the vertebral subluxation complex is a vertebral disturbance: a malfunctioning of the vertebral joint, which can cause restriction of movement of certain joints. This complex is accompanied by a loss in the quality of the articular movement and homeostasis breakdown, that is to say of the regulation process by which the organism maintains its internal environment in equilibrium.

The vertebral subluxation complex creates displacement or misalignment of the vertebrae and can cause an imbalance of the nervous system. Indeed, when your spine is not functioning properly, your nervous system cannot express itself freely: it is affected because the nerve impulse is impeded. In other words, subluxations can affect communication between the body and the brain; that is why we call them nerve interference. When they restrict the nervous transmission, your body is no longer functioning at 100% capacity and your health and vitality are compromised. They can therefore cause malfunctioning and diseases.

The most common causes of the vertebral subluxation complex are poor lifestyle habits, poor posture, trauma or constant stress. Thus, your bad posture, lifestyle choices and stress level can create an imbalance in your ligaments and muscles and contribute to the onset of inflammation surrounding the vertebral joints.


In the next article, we will discuss vertebral degeneration, the process accompanying the vertebral subluxation complex. Review our blog post on the anatomy of the spine  to refresh your memory!

mercredi 29 mars 2017

Avez-vous des troubles musculosquelettiques? Votre chiropraticien peut vous aider

Que sont les troubles musculosquelettiques (TMS)?Il s’agit d’affections périarticulaires qui se produisent lorsque la capacité d’adaptation et de récupération des structures musculosquelettiques est dépassée. Ces troubles sont souvent d’origine professionnelle.

Les TMS évoluent graduellement et sont attribuables à une surutilisation de certaines parties du système musculo-squelettique: les nerfs, les articulations, les muscles, les ligaments, les tendons, les disques invertébraux et les vaisseaux sanguins. L’inactivité physique et une mauvaise alimentation sont aussi des facteurs favorables à l’apparition ou à la persistences des troubles musculosquelettiques. Les TMS sont attribuables aux activités répétitives, aux mouvements qui imposent une posture non naturelle, aux efforts excessifs, à l’exposition au froid, au chaud ou à la vibration. De plus, les facteurs psychosociaux, tels l’insatisfaction, la tension et le manque de reconnaissance, peuvent avoir des répercussions négatives sur votre corps. 

Les TMS les plus fréquents sont les maux de dos, la tendinite, la bursite, l’épicondylite, le syndrome du canal carpien, et le syndrome de la tension cervicale. Certaines fractures et blessures traumatiques sont aussi des TMS. Plusieurs troubles musculosquelettiques touchent les mains, les poignets, les coudes, les bras, le cou, les épaules, le dos, les genoux, les chevilles et les pieds. Les conditions aigües et chroniques comme l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde, l'ostéoporose, la fibromyalgie et les lombalgies sont considérées comme des maladies musculosquelettiques.


Vous souffrez peut-être de TMS si vous éprouvez de l’inconfort, une réduction de l’amplitude des mouvements, de la douleur lors des mouvements ou au toucher, ou de l’engourdissement. Votre chiropraticien vous donnera les soins personnalisés à votre condition et votre TMS. Nous recommandons également de lutter contre le surplus de poids, la sédentarité et le mauvais régime alimentaire et bien sûr de diminuer les mouvements qui créent les lésions et les douleurs musculo-squelettiques. N’oubliez pas que la douleur est votre amie et vous envoie des signaux pour que vous ménagiez votre corps, afin d’éviter si possible des conditions irréversibles. 

Do you have musculoskeletal disorders? Your chiropractor can help you

What are musculoskeletal disorders (MSDs)? These are periarticular disorders that occur when the ability of musculoskeletal structures to adapt and recover is exceeded. These disorders are often of professional origin.

MSDs develop gradually and are caused by the overuse of the constituents of the musculoskeletal system: nerves, joints, muscles, ligaments, tendons, invertebral discs and blood vessels. Physical inactivity and poor diet are also favorable factors for the onset or persistence of musculoskeletal disorders. MSDs result from repetitive activities, movements that demand unnatural posture, excessive efforts, exposure to cold, heat or vibration. In addition, psychosocial factors, such dissatisfaction, tension and lack of gratitude, can negatively impact your body.

The most common MSDs are back pain, tendonitis, bursitis, epicondylitis, carpal tunnel syndrome, and tension neck syndrome. Some fractures and traumatic injuries are also MSDs. Several musculoskeletal disorders affect the hands, wrists, elbows, arms, neck, shoulders, back, knees, ankles and feet. Acute and chronic conditions such as osteoarthritis, rheumatoid arthritis, osteoporosis, fibromyalgia and lumbago (lower back pain) are considered musculoskeletal diseases.


You may be suffering from MSD if you are experiencing discomfort, decreased range of motion, pain during movement or touch, or numbness. Your chiropractor will give you personalized care for your condition and MSD. We also recommend minimizing excess weight, physical inactivity and poor diet, and of course reducing movements that create musculoskeletal injuries and pains. Do not forget that pain is your friend and it sends you signals so that you spare your body, in order to - if possible - avoid irreversible conditions.

mardi 28 février 2017

Votre dos et la chiropratique


La colonne vertébrale, aussi appelée rachis, est la structure centrale du corps: une structure osseuse s'étendant de la base du crâne au bassin. Elle est d’une importance cruciale pour le fonctionnement optimal de notre corps: son rôle est de protéger la moelle épinière, de soutenir la tête et le tronc et de participer à la quasi-totalité des mouvements et des membres.*  


La colonne vertébrale contient 33 vertèbres superposées*:

  • 7 vertèbres cervicales:
    • Les vertèbres cervicales se trouvent dans la nuque, soutiennent le crâne et permettent de tourner et de hocher la tête. Il s’agit des vertèbres les plus mobiles.
  • 12 vertèbres thoraciques (aussi appelées vertèbres dorsales):
    • Les vertèbres thoraciques se trouvent du haut du dos au milieu du dos. Chacune d’entre elles est reliée à une côte, forme la cage thoracique et protège le coeur, les poumons et le foie.
  • 5 vertèbres lombaires:
    • Les vertèbres lombaires se situent au bas du dos. Elles sont les vertèbres les plus robustes et supportent le poids du haut du corps, tout en permettant un lien souple entre le haut et le bas du corps.
  • 5 vertèbres sacrées :
    • Les vertèbres sacrées sont soudées et forment le sacrum. Elles se situent au bas de la colonne et relient les deux os iliaques avec lesquels ils constituent le bassin. La forme du sacrum diffère.
  • 3 à 5 (généralement 4) vertèbres coccygiennes:
    • Les vertèbres coccygiennes sont soudées ou partiellement mobiles et forment le coccyx. Le coccyx est le vestige d’une queue que possédaient nos ancêtres.

Les vertèbres se rencontrent au niveau des facettes articulaires, qui sont de petites articulations qui relient les vertèbres, stabilisent ainsi la colonne vertébrale et facilitent le mouvement. Entre les vertèbres se trouvent les disques intervertébraux, composés de cartilage, dont la fonction est d’absorber ou d’amortir les chocs et pressions liés aux mouvements ou aux efforts. Des muscles entourent les articulations vertébrales et participent à la stabilisation et à la mobilisation du torse. Les ligaments relient les os aux articulations et permettent les mouvements latéraux.

Les vertèbres ont un orifice en leur centre, ce qui forme le canal rachidien. Le canal rachidien entoure et protège la moelle épinière. La moelle épinière est un faisceau de fibres nerveuses, qui appartient au système nerveux central et relie le réseau de nerfs périphériques au cerveau. Les nerfs émergent par paires de chaque côté de la moelle épinière à travers des orifices  présents entre les vertèbres et les facettes articulaires. Les nerfs contrôlent l’ensemble des mouvements, des sensations et des fonctions vitales de l’organisme, en transmettant des influx nerveux, le courant électrique qui parcourt les tissus nerveux et qui envoie des commandes à votre cerveau. Les nerfs sont composés de fibres nerveuses: les fibres sensorielles, qui envoient des messages de sensations comme la douleur ou le froid, et les fibres motrices, qui envoient des signaux relatifs aux mouvements entre le cerveau et les muscles.*

Par exemple, pour plier le bras, il faut contracter le muscle du biceps: le cerveau envoie donc un message au biceps via des impulsions provenant des nerfs, ce qui fait contracter les fibres musculaires et ramener l’avant-bras vers le haut.

La chiropratique entre en jeu lorsqu’il y a un mauvais fonctionnement de la colonne vertébrale ou des articulations, ce qui crée des effets sur le système nerveux. Par exemple, lorsque vous ressentez des douleurs lombaires (bas du dos), des maux de tête (céphalées), des douleurs cervicales (cou), des douleurs à l’épaule ou des  hernies discales, la chiropratique peut vous aider. Votre chiropraticien fait des ajustements chiropratiques, une forme spécialisée de manipulations articulaires, ainsi que d’autres thérapies manuelles qui apporteront du soulagement à vos symptômes, préviendra leur apparition et évitera la douleur.

Votre dos est complexe, alors faites-y attention! Découvrez ce que nos chiropraticiens peuvent faire pour vous: http://www.chiropratica.ca/fr/cabinet-mcgill-services!

*Référence: Prévenir et soigner le mal de dos. British Medical Association. Éditions Broquet. 2014.