mercredi 23 novembre 2016

Les étirements: un complément efficace des soins chiropratiques

Depuis toujours, les chiropraticiens conseillent à leurs patients de pratiquer un programme d’étirements simple. En effet, les étirements et les ajustements chiropratiques réguliers sont compatibles et vos séances d’étirements contribueront aux bienfaits des traitements chiropratiques que vous recevez. 

Il existe deux types d’étirements: statique et dynamique. Les étirements statiques, comme le nom l’indique, demandent de rester dans une certaine position pendant plusieurs secondes et visent à détendre les muscles, les articulations et les ligaments. Les étirements dynamiques requièrent de bouger le corps afin d’améliorer la flexibilité. Les deux types d’étirements sont très bénéfiques et permettent d’éviter des blessures articulaires. On recommande toujours de débuter avec des étirements statiques.

Les avantages des étirements sont nombreux. Ils aident à:

  • augmenter la mobilité de la colonne vertébrale, en réduisant la raideur et la pression sur les disques invertébraux, les ligaments et les articulations*
  • limiter l’usure des articulations*
  • réduire la tension musculaire: allonger et détendre les muscles et les tendons, ce qui les rend plus souples et contribue à diminuer les risques de blessures*
  • augmenter l’amplitude des mouvements*
  • améliorer la posture*
  • relaxer et diminuer les tensions du corps et de l’esprit

Conseils d’étirements:
  • Étirez-vous à tous les jours, si possible. Cela vous fera un bien immense.
  • Il faut toujours s’échauffer avant de débuter un programme d’étirements: marcher quelques minutes afin d’activer votre système, de réveiller et détendre vos muscles. 
  • Lors d’une grossesse, les ligaments du corps sont plus détendus qu’à la normale, en raison de l’hormone relaxine produite dans le corps. Ainsi, il faut faire attention de ne pas s’étirer au-delà de sa capacité normale du corps pendant une grossesse.*


Demandez à votre chiropraticien un programme d’étirements adapté à votre condition!

*Référence: Prévenir et soigner le mal de dos. British Medical Association. Éditions Broquet. 2014.p. 42-43

Aucun commentaire:

Publier un commentaire